Download
WYF_Reglement2022-24.pdf
Adobe Acrobat Document 7.9 MB

 

Prèsident de la World Yoseikan Fèdèration (WYF)

Martin Kurth

 

 

Vice Prèsident de la World Yoseikan Fèdèration (WYF)

Ben Daya Samir

 

Comission Arbitre de la World Yoseikan Fèdèration (WYF)

Christian Malpaga, Nordine Boumahammed, Mohamed Harhira, Kyoshi Mochizuki

 

1 ÉME PARTIE: page 08                                                                                                                                                                                  

 

REGLEMENT DES COMPÉTITIONS                                                                                                                                                

 

2 ÉME PARTIE: page 16                                                                                                                                                                               

 

COMBATS JEUNES                                                                                                                                                                               

 

3 ÉME PARTIE: page 20                                                                                                                                                                               

 

COMBATS ADULTE                                                                                                                                                                              

COMBATS INDIVIDUELLES: page 30                                                                                                                                              

COMBATS EQUIPE: page 34                                                                                                                                                                 

 

4 ÉME PARTIE: page 46                                                                                                                                                                              

 

CORPS ARBITRAL                                                                                                                                                                                                                                                     

 

 

 CODE SPORTIF  

 

- JE VAIS PARTICIPER A UNE COMPÉTITION

- Je m’assure que je suis bien inscrit à cette rencontre sportive.

- Je vérifie que mon WYF-Pass est à jour et comporte :

· Mon certificat médical de non contre-indication à la compétition,

· Pour un Championnat, mon justificatif de nationalité 

- Je vérifie l’état de mon matériel (kimono, ceinture, protections, gants, casque, coquille). Je contrôle que je suis bien au poids dans la catégorie dans laquelle je suis inscrit.

- Je tiens à bien me comporter,

- J’applique les consignes des organisateurs,

- Je respecte mes adversaires sur le tatami et en dehors de l’aire de compétition,

- Je respecte les décisions des arbitres et des juges arbitres,

- Je reste digne dans la défaite comme dans la victoire,

- J’’invite ceux qui m’accompagnent à m’encourager avec la plus grande sportivité, je donne par mon comportement une bonne image de ma discipline. 

 

SOMMAIRE

CODE SPORTIF _page 04 

SOMMAIRE _page 05 

 

1 ÉME PARTIE: REGLEMENT DES COMPÉTITIONS

 

I - ROLE DES DIVERS ACTEURS _page 08 

LA COMMISSION D’ARBITRAGE YOSEIKAN BUDO _page 08

COMMISSION D’ORGANISATION SPORTIVE _page 08 

LES COMPETITEURS _page 08

LE FONCTIONNEMENT ADMINISTRATIF _page 08 L’ARBITRAGE _page 08

LE MEDICAL _page 09

LA COMMUNICATION _page 09 

 

II - LE DEROULEMENT DES COMPÉTITIONS _page 09

INSCRIPTIONS _page 09

QUALIFICATIONS ET INSCRIPTIONS _page 09

QUOTAS _page 09

HORS QUOTAS _page 09 

CONTROLE WYF-PASS _page 10 

PESEE_page 10 

CONFIRMATION DES INSCRIPTIONS _page 10 

TENUES OFFICIELLES ET SPORTIVES _page 10 

COMPORTEMENT ET CIRCULATION _page 11

 

III - LISTE DES COMPÉTITIONS _page 11 

SPECIFICITES CHAMPIONNATS EQUIPES _page 11

SPECIFICITES EQUIPES _page 11

BÂTONS PAR EQUIPE (EMONO DAN TAI SEN) _page 11

IV - REGLEMENT D’ARBITRAGE _page 12

AIRE DE COMPÉTITION _page 12  

 

ROLE DE L’ARBITRE _page 12

ROLE DU COACH _page 12 

V - TENUES ET EQUIPEMENTS OFFICIELS _page 12

TENUE OFFICIELLE D’ARBITRE _page 12

EQUIPEMENT D’ARBITRE _page 12

TENUE DU COMPÉTITEUR _page 13

EQUIPEMENT DU COMPÉTITEUR _page 13

TENUE DU COACH _page 14 

VI - TABLEAUX DE SYNTHESE _page 14

CATEGORIES DE POIDS _page 14

 

2 ÉME PARTIE: COMBATS JEUNES   

 

I - ACTIVITÉ SPORTIVE PROMOTIONNELLE JUENES U8 – U10 – U12

COMPÉTITIONS JUENES U14 – U16 – U18 _page 16 

DROIT DE PARTICIPER _page 16 

CATÉGORIES D‘ÂGE ET DE POIDS _page 16 

CATÉGORIES ET CLASSES YOSEIKAN BUDO INDIVIDUEL _page 16 

DISCIPLINES DE COMPÉTITION _page 17 

DESCRIPTION DES DISCIPLINES YOSEIKAN _page 18

 

3 ÉME PARTIE: COMBATS ADULTE   

 

I - SUDÉ JIAÏ _page 20

REGLEMENT COMBAT CLASSE A – SUDÉ JIAÏ _page 20

REGLEMENT COMBAT CLASSE B – SUDE JIAÏ _page 21

II - BÂTONS _page 24

REGLEMENT BÂTONS – EMONO JIAÏ CLASSE A _page 24

REGLEMENT BÂTONS – EMONO JIAÏ CLASSE B _page 25

III - KATA _page 28 

REGLEMENT KATA _page 28

IV - COMPÉTITION INDIVIDUELLE PAR MULTI DISCIPLINES_page 30 

GÉNÉRALITÉS _page 30 

LES ÉPREUVES _page 30

V - CONCOURS TECHNIQUE _page 32 

REGLEMENT CONCOURS TECHNIQUE – SUDE LANDOLI _page 32

VI - MULTI DISCIPLINES PAR EQUIPE _page 34

VII - BÂTONS PAR EQUIPE _page 36

REGLEMENT COMBAT DE BÂTONS PAR EQUIPE – EMONO DAN-TAÏ SEN _page 36

VIII - PENALITES ET SANCTIONS _page 38

TOUS LES ATELIERS (COMBATS, BÂTONS, KATA ET CONCOURS TECHNIQUE) _page 38

COMBATS CLASSE A ET B _page 38 

BÂTONS INDIVIDUEL ET PAR EQUIPE _page 39

IX - BLESSURE ET ACCIDENT _page 40  

X - MATERIEL (EXEMPLE) _page 41

 

4 ÉME PARTIE: CORPS ARBITRAL   

 

I - FONCTIONNEMENT DU CORPS ARBITRAL _page 46

II - FORMATION DU CORPS ARBITRAL _page 49

 

 

1ÉME PARTIE – REGLEMENT DES COMPÉTITIONS 

 

I – ROLE DES DIVERS ACTEURS  

LA COMMISSION D’ARBITRAGE YOSEIKAN BUDO (désigné par la W.Y.F.)

·  Etablit en début de saison en collaboration avec la Commission Sportive le calendrier des compétitions et manifestations inter- nationales.

·  Valide le règlement de compétition.

·  Valide les règlements d’arbitrage.

·  Valide les épreuves et le règlement en fonction des objectifs.

·  Détermine le cahier des charges pour l’organisation des compétitions.

·  Assure la diffusion des informations réglementaires.

 

COMMISSION D’ORGANISATION SPORTIVE

· Organise les compétitions Internationales (désigné par la W.Y.F.). · Valide les inscriptions Internationales et des hors quotas.

· Archive les résultats des compétitions Internationales.

 

LES COMPETITEURS

Pour valider leur inscription ils doivent présenter à chaque compétition:

· Le passeport sportif en cours de validité W.Y.F

· Trois années de licences dans l’organisme du pays affilié à la W.Y.F.

Les compétiteurs doivent respecter le code de l’Ethique.

 

CODE MONDIAL ANTIDOPAGE

Chaque athlète et chaque fonctionnaire responsable s’engagent à respecter la loi-antidopage conformément aux dispositions indiquées par les règles de la WADA.  www.wada-ama.org

 

LE FONCTIONNEMENT ADMINISTRATIF

Les Clubs ou les responsables des pays doivent envoyer les inscriptions au responsable de pays de la compétition 21 jours avant les Compétitions.

Un Responsable de la compétition est nommé par la Commission d’arbitrage Internationale.

Il représente la W.Y.F pour toute décision de conformité avec la réglementation.

Il a pour mission :

· de veiller à la bonne marche de la compétition,

· d’accueillir les invités et les V.I.P,

· de diriger le protocole des remises de récompenses

· de diffuser les résultats de la compétition aux Présidents de Fédération.

 

L’ARBITRAGE

Le Référent de l’Arbitrage assiste au tirage au sort des tableaux pour chaque catégorieLes arbitres désignés participent au contrôle des passeports, supervisent la bonne marche de la pesée et la concordance entre les catégories et les tableaux d’inscription des compétiteurs.

 

Le Référent assure le bon timing de la compétition, la répartition des arbitres sur les différentes aires de combats, ainsi que la bonne circulation des arbitres lors de l’événement.

LE MEDICAL

Le médecin ou l’assistance médicale a pour mission de veiller à la sécurité des participants lors de la manifestation sportive.

L’assistance médicale se réserve le droit de suspendre la compéti- tion en fonction des impératifs liés à la manifestation.

LA COMMUNICATION

La diffusion des informations est assurée par le Secrétariat de la W.Y.F.

Son rôle a pour but de mettre en relation les différents organes nationaux (presse, Tv, Radio) avec les acteurs de la manifestation sportive.

La W.Y.F Valide les affiches et publicités avant leurs diffusion aux autres pays membres.

Appel des compétiteurs

A partir du 3ème appel micro du compétiteur l’athlète à 1mn pour se présenter devant son aire de combat sous peine de disqualificalification.

 

II – LE DEROULEMENT DES COMPÉTITIONS                                                  

 

INSCRIPTIONS

Tout dossier d’inscription incomplet ou envoyé après la date fixée sera refusé.

 

QUALIFICATIONS ET INSCRIPTIONS

Les possibilités de sélection aux championnats Internationaux sont :

· Un Championnat sélectif National.

· La sélection par la commission sportive National.

· La validation du responsable du pays.

 

CONTROLE WYF-PASS

Le passeport sportif et le WYF-Pass sont obligatoires pour chaque compétiteur.

Le contrôle des passeports sera effectué sous le contrôle de l’arbitre référent de la compétition ou par son représentant, il devra comporter soit:
- Le nombre de licences dans l’organisme affilié à la W.Y.F · le certificat médical

- Un justificatif de licence du pays affilié à la W.Y.F

Pour les compétitions individuelles, chaque compétiteur devra fournir personnellement son passeport sportif.

Pour les compétitions par équipes ou concours technique, le capi taine fournira tous les passeports sportif de son équipe.

 

PESEE

La pesée se fera en présence de l’arbitre référent de la compétition ou par son représentant.

Dans les cas limites de poids, les compétiteurs et compétitrices pourront être pesés(es) en sous-vêtements.

Aucune tolérance de poids ne sera accordée.

Le compétiteur doit avoir un poids inférieur ou égal au poids de la catégorie dans laquelle il est inscrit, et supérieur au poids de lacatégorie précédente.

 

CONFIRMATION DES INSCRIPTIONS

Après le contrôle des passeports et de la pesée, les compétiteurs doivent vérifier leurs inscriptions auprès des tables prévues à cet effet.

Aucun remplacement de combattant ne sera accepté à l’exception de l’équipe bâton. 

 

TENUES OFFICIELLES ET SPORTIVES

Tenues officielles 

Pour tous les représentants fédéraux, les arbitres et les entraîneurs nationaux, la tenue officielle et le badge sont de rigueur.

Tenues sportives

Voir tenue du compétiteur et du coach dans le chapitre règlement d’arbitrage.

 

COMPORTEMENT ET CIRCULATION

Pendant les compétitions officielles, individuelles, équipes ou concours technique, les combattants n’auront pas accès aux aires de combat avant leur passage. Ils seront informés dans les aires d’échauffement qui leur ont été attribués que leur passage est annoncé. A l’appel du compétiteur, celui-ci devra se présenter en tenue conforme au règlement. Le coach l’accompagnant pourra prendre avec lui une petite trousse de secours afin de dépanner le cas échéant. 

 

Les Points

Mise hors combat au sol

Clés /étranglement /écrasement

4 point

Throw (Nage)

technique sur 1 tps

4 points

Throw (Nage)

technique sur 2 tps

2 points

Atemi

les atemis autorisés

1 points

Atemi

coup de pied á la téte

2 point

Osae

5‘’ sec

1 points

Batons

les techniques de bâtons sur tout le corps (sauf piques)

1 point

 

 

III – LISTE DES COMPÉTITIONS EQUIPES 

 

SPECIFICITES CHAMPIONNATS EQUIPES

(Bâtons par équipe, concours technique)

Pour faire partie d’une équipe, les compétiteurs doivent tous être licenciés pour la saison dans le même pays.

Un seul remplaçant par équipe est autorisé pour toute la durée de la compétition (bâtons par équipe).

Le compétiteur remplacé au cours d’un combat. 

 

SPECIFICITES EQUIPES

Ces compétitions se déroulent sans catégories de poids 

 

BÂTONS PAR EQUIPE (EMONO DAN TAI SEN)

Une équipe est composée de compétiteurs d’un même pays (féminine ou en masculine).

L’équipe est composée obligatoirement de 3 compétiteurs et un remplaçant.

Equipée de 2 jeux d’armes (8 bâtons au total).

Concours technique L’équipe est composée obligatoirement de 2 compétiteurs combattants et peut-être mixte (masculine-féminine). 

 

IV – REGLEMENT D’ARBITRAGE 

 

ROLE DE L’ARBITRE

Leur qualité leur impose de prodiguer sans faille et dans la même mesure le respect aussi bien aux arbitres qu’aux compétiteurs, coachs, teneurs de table, et responsable de l’aire.

Ils doivent s’efforcer de faire preuve de pondération en toutes circonstances, en paroles comme en actes.

Ils doivent avoir le sens de la responsabilité.

En résumé, ils doivent être un exemple dans le cadre de leur fonction et une référence par rapport à l’image de marque du Yoseikan Budo dont ils sont en quelque sorte les ambassadeurs dans le contexte de la compétition.

 

ROLE DU COACH

Il est au service du compétiteur.

Il doit veiller au respect de ses droits, le conseiller pendant la minute de repos, soutenir son moral et veiller à son intégrité physique.

Remarque:

Un coach ne peut en aucun cas contester le jugement de l’arbitre.

Il peut se faire exclure de la compétition lors des phases de combat.

 

V – TENUES ET EQUIPEMENTS OFFICIELS 

 

AIRE DE COMPÉTITION

L’aire de compétition est d’une surface de 10 m x 10 m: zone de combat 8 m x 8 m + 2 m de sécurité. Surface plane composée de tatamis qui ne doit présenter aucun danger (voir cahier des charges).

 

TENUE OFFICIELLE D’ARBITRE SUPERVISEUR

Lors des compétitions, déplacements, présentations ou remises protocolaire des médailles, les arbitres et les teneurs de table doivent être vêtus :

· blaser bleu marine 

· chemise ou chemisette blanche · cravate officielle (bleu) 

 

EQUIPEMENT D’ARBITRE

· un sifflet 

· un stylo

· pantalon gris clair

· chaussettes foncées sans motifs · chaussons noirs

· le règlement d’arbitrage Yoseikan Budo · deux compteurs à main

 

TENUE OFFICIELLE DES ARBITRES DE TABLE

· polo bleu marine · pantalon gris clair · chaussettes foncées sans motifs · chaussons noirs 

 

Lors des compétitions, l’arbitre central, arbitrera sans veste.

Le Référent National d’Arbitrage est en droit de refuser le concours de tout arbitre ou juge arbitre non revêtu de cette tenue officielle propre et soignée.

 

TENUE DU COMPÉTITEUR

· Kimono Yoseikan Budo, propre et en bon état et un de rechange: 

· veste bleue marine avec logo officiel Yoseikan, côté gauche sur la

poitrine

· pantalon blanc avec bandes bleues marine de 4 cm

· l’écusson du club ou de la région est autorisé sur la manche gauche

· Ceinture bleue et blanche,

· Pas de tee-shirt pour les hommes,

· Tee-shirt bleu marine pour les femmes,

· Ongles coupés,

· Bijoux interdits,

· Piercing interdits,

· Les compétiteurs ne doivent pas porter d’objets qui puissent blesser

leurs adversaires,

· Les barrettes et épingles à cheveux sont interdites,

· Le port d’appareils dentaires métalliques doit être approuvé par

l’arbitre et l’assistance médicale.

· Backnumber (www.mybacknumber.com)

 

 

VI – TABLEAUX DE SYNTHESE  

 

CATÉGORIES DE POIDS

La taille des gants est indiquée en italique dans le tableau. L‘organisation se réserve le droit de fusionner deux catégories en cas de manque d’athlètes dans une catégorie

 

Catégories de Poids INDIVIDUEL Senior A & B

Poids Minimum 

Masculines

Combat /sude jiaï

– 66 kg    10 oz

– 72 kg    12 oz

– 80 kg    12 oz

– 88 kg    12 oz

88 kg et+ 12 oz

Baton / Emono

- 65 kg

- 75 kg

- 85 kg

+ 85 kg

 

 

 

Poids Minimum 

Féminines

– 62 kg    10 oz

– 72 kg    12 oz

72 kg et+ 12 oz

 

 

  

I - ACTIVITÈ SPORTIVE PROMOTIONNELLE  JEUNES  U8 - U10 - U12

     COMPWTTIONS JUENES U14 - U16 - U18

 

DROIT DE PARTICIPER

Les athlètes qui peuvent participer:

·  Inscription licencié pour l’année sportive du cours WYF Pass (excepte

les catégories ou classes (U8, U10, U12)

·  Inscription valide WYF pour l’année sportive du cours (excepte les

catégories ou classes (U8, U10, U12)

·  L’attestation du médecin valide (U8, U10, U12)

·  Certification du médecin sportif valide

·  Backnummer (U14, U16 e U18)

 

U8, U10 E U12

Les catégories U8, U10 e U12 sont exclu de l’obligation du certificat médecal sportif pour l’activité agonistique parce que ces catégories font une activité ludique sportive publicitaire.

Le sur-classement de l’âge est exécuté en base de l’année de naissance et pas à la date de naissance. (Excepte la catégorie U18, si un athlète fait les 18 ans, il doit concourir avec la classe supérieure)

 

CATÉGORIE et CLASSE de poids du secteur Jeunes individuels

U 8

Masculines / Féminines

– 18

– 20

– 22

– 24

– 26

Open

U 10

Masculines / Féminines

– 22

– 24

– 26

– 28

– 30

Open

U 12

Masculines / Féminines

– 32

– 38

– 42

– 46

– 50

Open

U 14

Masculines / Féminines

– 38

– 44

– 50

– 55

– 60

Open

U 16

Masculines / Féminines

– 45

– 52

– 57

– 63

– 70

Open

U 18

Masculines / Féminines

– 50

– 55

– 60

– 65

– 73

Open

Attention:

Pour toutes les particularités, classes et catégories, dans le cas que dans une catégorie de poids il y a inscrit seulement 3 personnes, cette personne est automatiquement dans la catégorie de poids ou classe supérieur, libre de disposition diverse. La société d’appartenance et les athlètes intéressés seront avisés avant de l’insertion de la classe supérieure, et seulement après leur consentement une nouvelle formation de groupes aura lieu. 

 

Catégorie à équipe du secteur Jeunes (mixte hommes et femmes) 

m/f

Emono (3 atleti)

Yoseikan (2 athlètes)

évaluation

points

U 10 U 12

Kombo Pour l’évaluation

(Cf page 38)

Emono (1 athlète)

- Chaque coup contrôlé compte

1 point

Randoi Concours  

technique (2 athlètes)

- collaboration : oui ou non
- variété : (Atemi, Nage, Osae...)
- action valide, logique et réussi (pour chaque action)
les actions répété plusieurs fois de la même personne sont considéré valide au maximal trois fois

10 points

10 points

1 point

2 = Kata

Critère d’évaluation
- Forme
- Correcte exécution des techniques

– la particularité du kata

-  Niveau de la difficulté du kata
- Détails techniques

 

U 14

U 16 U 18

Tambo
Pour l’évaluation (Cf page 38)

Emono (1 athlète)

- Chaque coup contrôlé compte

1 point

Randoi Concours technique (2 athlètes)

- collaboration : oui ou non
- variété : (Atemi, Nage, Osae...)
- action valide, logique et réussi (pour chaque action)
les actions répété plusieurs fois de la même personne sont considéré valide au maximal trois fois

10 points 10 points 1 poin

2 = Kata

Critère d’évaluation
- Forme
- Correcte exécution des techniques

– la particularité du kata

- Niveau de la difficulté du kata
- Détails techniques

 

 

Coupe pour le secteur Jeunes individuels

Emono

U8

Pupilles

Kombo

1 x 1 min.

Gi - Ca (*)

- Chaque coup contrôlé compte

Chiffre maximal: 10 points de différence 

Garde libre

ard

U 10

Benjamins

1 x 1,30 min

U 12

Minimes

(Kumiuchi)

Sude

U8

Pupilles

Kumiuchi B

1 min.

Gi - Cg (M) (*)

- Chaque contact avec le tatami (exception sur la

plante du pied) 

- Jyogai: la perte de

Chiffre maximal: 10 points de différence
Les techniques de Atemi e Osae sont interdit

1 point

1 point

U 10

Benjamins

(Kumiuchi)

(Sude)

U 10

Benjamins

Kumiuchi A

1,30 min

Gi - Cg (M) (*)

-  La projection avec la perte du contact avec le tatami de tous les deux pieds

-  La projection avec la perte de l’équilibre

-  La perte de léquilibre

-  10’’ Osae (contact du `arbitre de la table)

- Jyogai: la perte du

La technique de l’Atemi effective

4 points

2 points

1 points

4 points

1 points

U 12

Minimes

Kata

U 10

Benjamins

Happoken 1,2 (*)

2 min.

Gi (*)

Critère d’évaluation
- Forme
- Correcte exécution des techniques – la particularité du kata - Niveau de la difficulté du kata
- Détails techniques

U 12

Minimes

Le championnat pour le secteur Jeunes individuels

Emono

U 14

Cadets

Tambo

1 x 1,30 min

Gi - Ca (*)

- Chaque coup contrôlé compte

Chiffre maximal: 10 points de différence 

Garde libre

1 point

U 16

Juniors

U 18

Juniors

(Kumiuchi)

Sude

U 14

Cadets

Kumiuchi A

1,30 min

Gi - Cg (M) (*)

- La projection avec la perte du contact avec le tatami de tous les deux pieds

-  La projection avec la perte de l’équilibre

-  La perte de l'équilibre

-  10’’ Osae (contact du `arbitre de la table)

-  Jyogai: sortie

La technique de l’Atemi effective

4 points

2 points

1 points

4 points

1 points

(Atemi)

Sude

U 16

Juniors

Yoseikan Sude B

2 min

Gi - Ca - Pt + Pp - Gu - Cg (M) - Ps
(F) (*)

(cf page 21)
Casque fermé Gants fermés avec Oz -(63 kg 10 Oz, +63kg 12 Oz)

U 18

Juniors

(cf page 21)

Kata

U 14

Cadets

Happoken 1,2,3,4 (*)

2 min.

Gi (*)

Critère d’évaluation
- Forme
- Correcte exécution des techniques  

- Particularité du kata

- Niveau de la difficulté du kata
- Détails techniques

U 16

Juniors

U 18

Juniors

 

(*) Gi = Kimono officiel Yoseikan Budo; Ca = Casque; Cg = Conchiglia; Pt = Paratipia; Pp = Parapiede; Gu = Gants; Ps = Paraseno

(f) Féminin; (m) Masculin.

Kata: La direction de la compétition peut décider quel kata doit être présenté aux compétition.

 

 

3 ÉME PARTIE – COMBATS ADULTE

 

I – SUDÉ JIAÏ   

REGLEMENT COMBAT CLASSE A – SUDÉ JIAÏ

Définition

Cette épreuve permet l’utilisation des frappes, des projections, des immobilisations, des écrasements musculaires, des clés au sol (§ tech- niques autorisées) et des étranglements.

Les touches doivent êtres conformes selon les critères de notation en vigueur et dans le respect des règles fixées dans ce règlement.

L’accès à cette compétition est limité au compétiteur remplissant les critères de sélections.

 

But

· Recherche d’efficacité technique et tactique 

· Résistance physique et renforcement mental 

· Equilibre entre puissance et vitesse

· Contrôle des émotions

 

Durée

2 Rounds de 3 minutes pour chaque rencontre entre-coupé d’au moins 1 minute de repos.

Un 3ème round aura lieu en cas d’égalité de points (3 minutes).

Le compteur se déclenche lorsque l’arbitre central annonce «HADJIME»; la fin du combat sera signalée par deux coups de gong.

 

Déroulement

A l’appel de leur nom, les deux compétiteurs se présentent sur l’aire de compétition pour effectuer le salut avec le corps arbitral. Le compétiteur situé à droite vu de la table d’arbitrage est considéré comme AKA (côté rouge), l’autre comme AO (côté bleu).

A la fin de leur round, l’arbitre annonce «YAME» et après avoir salué, les combattants debout pour la décision des arbitres.

Les points sont comptabilisés et la décision finale est donnée après le retrait des pénalités.

Chaque round peut être gagné par cumul de points ou par mise hors combat (KO technique).

A la fin des combats le cumul des points de l’ensemble des manches sont effectuées par le corps arbitral et la décision finale est donnée.

La victoire revient au combattant qui emporte le plus de points.

 

Arbitrage

Pour la décision, les arbitres utilisent des palettes ou fanions désignant AKA ou AO par 1,2 ou 3 points.

Une mise hors combat réglementaire entraine un cumul de points maxi- mum pour la manche (9 points).

1 point niveau quasiment équivalent la décision est prise sur l’ascendant physique et/ou technique.

2 Points l‘écart de points est supérieur à 4 points et inférieur à 9 points 3 points L’écart de points est égal ou supérieur à 9 points.

Sont autorisés et pris en compte pour la décision finale:

·  les atémis au visage (face ou côté du visage protégé par le casque) à l’exception des coups de genou, coude, et tête

·  les atémis au corps et aux jambes

·  les projections

·  les frappes dans le dos avec le dessus de pied ou le tibia (mawashi gueli)

·  les coups dans les membres inférieurs sauf dans les genoux

·  les étranglements

·  les écrasements musculaires

·  les extensions de coude, de genou et de hanche

·  torsion de l’épaule

·  les clés de chevilles

·  les immobilisations

Sont interdits et peuvent entrainer la disqualification:

·  les atémis derrière la tête et la nuque

·  les atémis au niveau du dos à l’exception de ceux comptabilisés

·  les atémis portés aux genoux et dans les parties génitales

·  les frappes avec la paume des mains ou les doigts

·  les coups de genou, de coude et de tête portés à la tête de l’adversaire

·  les coups portés sans contrôle ni recherche technique

·  les atémis portés sur son opposant lorsqu‘il est au sol

·  la saisie du cou et de la tête avec les deux bras ou avec un seul bras entrainant une torsion de la tête ou les extensions (arrière) de la nuque ·Comportement agressif ou insultes envers toutes personnes (compétiteurs, arbitres, coachs, public, etc.)

·  Tenue vestimentaire et équipement non conforme.

·  Tricherie

·  Mise hors combat de l’adversaire par un coup interdit

·  Tous les coups portés sur son opposant quand il est au sol «un compétiteur est considéré à terre dès qu’il pose un genou au sol»

La disqualification

La disqualification peut être énoncée par le corps arbitral directement ou à la suite d’un ou plusieurs avertissements.

 

REGLEMENT COMBAT CLASSE B – SUDE JIAÏ

Définition

Cette épreuve permet l’utilisation des atémis et des projections et immobilisation.

Les touches doivent êtres conformes selon les critères de notation en vigueur et dans le respect des règles fixées dans ce règlement (Annexe B).

But

· Recherche technique et tactique

· Résistance physique et renforcement mental

· Equilibre entre puissance et vitesse

· Contrôle des émotions

Durée

2 fois 2 minute avec 1 minute de récupération entre les deux rounds et un troisième round de 1 mn en cas d’égalité.

Déroulement

A l’appel de leur nom, les deux compétiteurs se présentent sur l’aire de compétition pour effectuer le salut avec le corps arbitral. Le compétiteur situé à droite vu de la table d’arbitrage est considéré comme AKA (côté rouge), l’autre comme AO (côté bleu).

A la fin de leur round, l’arbitre annonce «YAME» et après avoir salué, les combattants debout pour la décision des arbitres.

 

Les points sont comptabilisés et le vainqueur de la manche est désigné.

Chaque round peut être gagné par cumul de points ou par mise hors combat (seulement dans la catégorie sénior.

A la fin des combats le cumul des points de l’ensemble des manches sont effectuées par le corps arbitral et la décision finale est donnée.

La victoire revient au combattant qui emporte le plus de points.

Arbitrage

Pour la décision, les arbitres utilisent des palettes ou fanions désignant AKA ou AO par 1,2 ou 3 points.

Sont comptabilisés:

·  les atémis au visage (face ou côté du visage protégé par le casque)

·  les atémis portés sur toute la superficie du buste (sauf dans le dos)

·  les frappes dans le dos avec le dessus du pied ou le tibia (mawashi geli)

·  les coups de pieds dans les tibias uniquement de face (mi-tibia vers le bas)

·  les projections

·  les immobilisations (5 sec)

Non comptabilisés:

· les coups de pieds à mi-cuisse sur les membres inférieurs (tibia, cuisse) · les coups bloqués, les attaques déviées, les attaques simultanées

Sont interdits:

·  les atémis derrière la tête

·  les atémis au niveau du dos (sauf mawashi gueli avec le dessus du pied ou le tibia)

·  tous les coups portés aux genoux et dans les parties génitales

·  les coups de genou ou de coude portés à la tête

·  tous les coups portés sans contrôle ni recherche technique

·  tous les atémis portés sur son opposant lorsqu‘il est au sol         ·

-  la saisie du cou avec les deux bras ou avec un seul bras entrainant une torsion de la tête

·  les clefs, luxations, flexions et torsions des membres et articulations

·  les écrasements musculaires- Tous les coups portés sur son opposant quand il est au sol «un compé- titeur est considéré à terre dès qu’il pose un genou au sol»

 

 

II – BÂTONS 

 

REGLEMENT BÂTONS – EMONO JIAÏ 

 

Définition

Cette épreuve permet l’utilisation de bâtons mousse (tambos).

Les touches et projections doivent être conformes selon les critères de notation en vigueur et dans le respect des règles fixées dans ce règle- ment (Annexe 5/A)

But

· Touches conformes

· Recherche de netteté, distance, vitesse, tactique · Appréhender les distances, le timing

· Adaptation

Durée

1 manches de 1 minute

Déroulement

1. Lors d’une attaque ou d’une défense d’un compétiteur suivie d’une projection réussie et non contrée le combat s’arrête, quelque soit la manche (1ère ou 2ème). Le vainqueur du combat est le compétiteur ayant porté la projection.

C’est le cumul des points marqués sur la projection non contrée qui déterminent le vainqueur.

En cas d’égalité les compétiteurs seront départagés sur la 1ere touche gagnante «assaut décisif».

 

Arbitrage

Sont comptabilisés:

· les techniques de bâtons sur tout le corps (sauf piques) · les projections

Non comptabilisés:

· les coups bloqués, les attaques déviées, les attaques simultanées

Sont interdits:

· les coups portés sans contrôle ni recherche technique 

- Les coups de pieds et les coups de poing

· l’utilisation des clefs, luxations, flexions et torsions des membres et articulations

· la saisie du cou avec un bras qui entraîne une torsion de la tête, …

 

 

III – KATA

 

REGLEMENT KATA

Définition

Cette compétition se déroule individuellement dans la catégorie soit ma- sculine soit féminine.

Les compétiteurs s‘expriment à tour de rôle à travers la réalisation d‘un kata mains nues.

But

· Recherche de la puissance

· Recherche de la maîtrise de soi (mentale et physique) · Recherche du rythme et de l‘harmonie

Déroulement

A l’appel de leur nom, les deux compétiteurs se présentent dans l’aire de compétition pour effectuer le salut avec le corps arbitral.

L‘arbitre central appelle AKA qui se place dans l’aire de compétition. Le compétiteur AO se retire de l’aire de compétition et se place dans l‘aire d’attente prévue à cet effet.

L’arbitre et le compétiteur se saluent; après avoir annoncé le début de la prestation (HADJIME), l’arbitre recule et s’assoit devant la table.

A la fin de la prestation kata, après avoir salué, le compétiteur AKA se remet dans l‘aire d’attente. Vient ensuite la prestation kata du compé- titeur AO.

A la fin des passages, les deux compétiteurs se placent sur la bande d’attente et les arbitres donnent leur décision (HANTEI).

Les compétiteurs effectuent à chaque tour un kata mains nues, au choix selon la liste ci dessous. Les katas happoken 1, 2 et 3 seront effectués des deux côtés. Les katas happoken 4 et 5 et les has- hakukens ne seront effectués que d‘un seul côté.

Les éliminatoires s’effectuent parmi les kata suivant: Happoken nidan, happoken sandan, happoken yodan

Les demi-finales et finales s’effectuent sur les katas suivants: Happoken nidan, happoken sandan, happoken yodan hashakuken shodan et hashakuken sandan.

Arbitrage

Pour la décision, les arbitres utilisent des palettes ou fanions désignant AKA ou AO vainqueur (pas d’égalité possible). La victoire revi- ent à celui ou celle qui emporte au moins 2 votes sur 3 en sa faveur.

Critères de jugements

· Concentration, kimé, zanshin (niveau de difficulté) – 4 points · Puissance, vitesse – 4 points

· Rythme (logique) – 4 points

· Harmonie, esthétique – 4 points

· Gestuelle correcte: forme générale, précision, direction – 4 points

Pénalités (– 2 points sur le jugement)

· Kata présenté ne correspondant pas à la liste (arrêt du kata, le compé- titeur doit représenter le bon kata)

· Kata présenté non correspondant à l’annonce

 

 

IV - COMPETITION INDIVIDUELLE PAR MULTI DISCIPLINES

 

GÉNÉRALITÉS

· Les compétiteurs sont placés sur le tableau par tirage au sort, le tableau est conçu de manière à ce que deux athlètes d‘un même pays ne se rencontrent pas au premier tour.

· La compétition est effectuée à l‘aide du système de tableau.

·Les deux finalistes du tableau repêchent les athlètes qu‘ils ont

éliminés. Ceux ci se rencontreront pour la place de 3ème.

La demi-finale se déroule à la suite des éliminatoires, il sera suivit du tab- leau de repêchage.

Les finales des deux tableaux clôture la compétition. Les armes sont tirées au sort.

LES ÉPREUVES

· 1ère épreuve Emono Jiaï Classe A (bâton)

1er Tour: TAMBO

2ème Tour: TCHOBO

3ème Tour: TAMBO

Durée: 1 manches de 1 minute (garde libre)

· 2ème épreuve Sude Jiaï Classe A (Pied, poing, projection, sol)

1 Round de 3 minutes pour chaque rencontre entrecoupé.

· 3ème épreuve en cas d'égalité Kombo/Kombo/atemi/nage

Garde libre

1 rounds de 1 minute.

Sur les critères de la 1ère épreuve.

 

Pas de temps de repos entre les deux premières épreuves (Emono/sude). Tirage au sort d’un atelier décisif à la suite d’un nouveau cas d’égalité.

Un temps de repos de 1 minute est accordé entre le 2ème et 3ème atelier et à la suite du tirage au sort entre le 3ème et 4ème atelier.

 

 

V – CONCOURS TECHNIQUE

 

REGLEMENT CONCOURS TECHNIQUE – SUDE LANDOLI

Définition

Cette compétition se déroule par couple: féminins, masculins ou mixtes.

Le couple s’exprime en alternance à travers un échange technique. Ce- lui-ci comprend des techniques de poings, de pieds, de projections, de clés, d’étranglements et divers enchaînements de prises et contre prises.

La prestation doit s’effectuer dans un esprit d’entraide. Les notions de contrôle et de respect du partenaire sont prépondérantes cependant les techniques devront être réalisées avec précision, réalisme et logique. Il ne s’agit pas d’effectuer une démonstration mais plutôt de rechercher à valoriser sa pratique au travers d’une expression technique vivante.

 

But

·  Recherche de l’esprit d‘initiative

·  Recherche de la distance et du timing

·  Recherche des mouvements logiques, efficaces et contrôlés

·  Technicité: utilisation de toutes les techniques de clefs, projections,

étranglements, poings, pieds, enchaînements et contre prises

·  Recherche de fluide et improvisation (sensation) spontané.

Durée

1 minute pour chaque prestation: le compteur se déclenche lorsque l’arbitre central annonce «HADJIME»; la fin du combat sera signalée par deux coups de gong.

Déroulement

A l’appel de leur nom, les deux combattants se présentent sur l’aire de

compétition pour effectuer le salut avec le corps arbitral. compétition pour effectuer le salut avec le corps arbitral.

L‘arbitre central appelle le premier couple AKA qui se place face à face sur l’aire de compétition. Le couple AO se retire de l’aire de com- pétition et se place dans l‘aire d’attente prévue à cet effet.

L’arbitre et les combattants se salue; après avoir annoncé le début de la prestation (HADJIME), l’arbitre recule et s’assoit devant la table

A la fin de leur prestation, l’arbitre annonce «YAME» et après avoir sa- lué, le couple AKA se remet dans l‘aire d’attente. Vient ensuite la prestation du couple AO.

A la fin des passages, les deux couples se placent sur la bande d’attente et les arbitres donnent leur décision (HANTEI).

Arbitrage

Pour la décision, les arbitres utilisent des palettes ou fanions désignant AKA ou AO vainqueur (pas d’égalité possible). La victoire revi- ent au couple qui emporte au moins 2 votes sur 3 en sa faveur.

 

 

VI – MULTI DISCIPLINES PAR EQUIPE

 

Cette compétition se déroule par équipe et un remplaçant féminins, masculins ou mixtes.

· Les Equipes sont placés sur le tableau par tirage au sort, le tableau est

conçu de manière à ce que deux athlètes d‘un même pays ne se rencontrent pas au premier tour.

LES ÉPREUVES

· 1ère épreuve Emono Jiaï Classe B (bâton)

1er Tour: Tambo 2ème Tour: Tchobo 3ème Tour: Tambo

· 2ème épreuve:Kyoe landoli (concours technique)

Cette compétition se déroule par couple: féminins, masculins ou mixtes. · Le couple s’exprime en alternance à travers un échange technique. Celui-ci comprend des techniques de poings, de pieds, de projections, de clés, d’étranglements et divers enchaînements de prises et contre

prises.

·1 Round de 3 minutes pour chaque rencontre entrecoupé.

Le compteur se déclenche lorsque l’arbitre central annonce «HADJI- ME»; la fin du combat sera signalée par deux coups de gong.

· 3ème épreuve: Kata

Se référer à la règlementation du Kata (cf page 28)

· 4ème épreuve en cas d’égalité :Kombo/Kombo Classe B

c‘est-à-dire le premier qui touche gagne.

 

 

VI – BÂTONS PAR EQUIPE

 

REGLEMENT COMBAT DE BÂTONS PAR EQUIPE – EMONO DAN-TAÏ SEN

Définition et durée

Cette compétition se déroule par équipe de trois et un remplaçant féminins, masculins ou mixtes. Elle permet l’utilisation des bâtons mousse uniquement avec touche (1 tambo, 2 tambos ou 1 tchobo). Classe B seulement 1 tambo.

Une manche dure 3 minutes. Si une équipe totalise 15 points avant la fin du temps réglementaire, elle remporte la manche. Un point d’écart donne la victoire. (Les demi-finales et finales 21 points).

Déroulement

Le combat se déroule en une seule manche pendant laquelle deux équipes se rencontrent sous forme de relais où chaque compétiteur qui a été touché (ou de sortie de l’aire) est remplacé par le suivant sans temps mort et ainsi de suite jusqu’à la fin du temps réglementaire ou des 15 points.

Les 2 équipes se présentent dès leur appel pour le salut officiel (sans casque). Dans l’équipe chaque compétiteur choisit un bâton différent. Le changement de bâtons est obligatoire à chaque sortie de l’aire de combat. Après le salut, les équipes se placent dans leur zone d’attente à l’extérieur de l’aire de compétition.

Le 1er compétiteur de chaque équipe se présente sur l‘aire de com- pétition, les autres sont en attente prêts à prendre le relais du compétiteur sortant.

L’arbitre central démarre l’assaut selon la procédure habituelle.

Les compétiteurs s’affrontent à la touche (les enchaînements aux bâtons mousse sont possibles selon le règlement en vigueur).

Lorsqu’un compétiteur est touché, il sort immédiatement de l’aire de combat et cède sa place au compétiteur suivant de son équipe et change d’arme.

Le compétiteur restant dans l’aire de combat doit laisser l’espace suffisant pour permettre au combattant suivant de rentrer.

Un compétiteur peut rester sur le tapis jusqu’à un total de 3 victoires consécutives maximum marquées sans défaite. Ensuite, il laisse sa place au compétiteur suivant de son équipe.

En cas de touches simultanées les 2 combattants sortent et se font rem- placer. A l’issue du temps réglementaire ou des 15 points marqués, l’arbitre central arrête le combat. Les équipes se placent sur l‘aire de compétition et l’arbitre donne la décision. Si l’un des membres de l’équipe est blessé il sort de l’aire de combat et se fait remplacer.

Un compétiteur remplacé ne peut pas revenir dans la compétition. Dans ce cas l’équipe combattante reste obligatoirement constituée de troiscombattants. A défaut elle est déclarée perdante.

Sont comptabilisés:

· les techniques de bâtons sur tout le corps (sauf piques) et les sorties de tapis non provoqués

Autorisés non comptabilisés:

· les touches à une main (tchobo)

· les coups bloqués, les attaques déviées, les attaques simultanées

Sont interdites toutes les autres techniques autres que celle autorisés:

·  les percussion pieds poing / atémis

·  les piques

·  les coups portés sans contrôle ni recherche technique

·  l’utilisation des clefs, luxations, flexions et torsions des membres et articulations ·  la saisie du cou avec un bras qui entraîne une torsion de la tête

 

 

VIII – PENALITES ET SANCTIONS

 

TOUS LES ATELIERS (Combats, bâtons, kata et concours technique) COMBATS CLASSE A ET B

 

JYOGAÏ (Sortie)

TCHUI «Sanction 1er degré»

HANTSUKU «Sanction 2er degré»

SHIKAKU / Expulsion

3 sorties de laire de compétition avec le pied entier entrainent le retrait dun point sur le résultat final.

·  Larbitre central annonce «JYOGAÏ» (SORTIE), fait rentrer les compéti- teurs à lintérieur de la zone et annonce la couleur de celui qui est sorti.

·  La sortie de laire par les deux compétiteurs lors de la même action nest pas comptabilisée.

La sanction 1ème degré (Tchui) donne, à ladversaire 1 Points.

· Cette pénalité entraine le retrait dun point sur le résultat du round.

· Toute technique interdite portée.

· Toute technique autorisée portée dans une zone interdite.

· Attitude incorrecte du coach ou du combattant envers ladversaire, le corps arbitral ou le public.

· Comportement exposant aux blessures ou mettant en cause la sécurité. · Fuite ou action mettant en danger sa sécurité (tête haute, menton relevé, tourner le dos à son opposant, se jeter dans les jambes sans action préalable esquive, feinte, etc.).

· Simulation davoir été touché dans une zone interdite.

· Pas de tentative de projection durant chaque round de combat en individuel sude jiai classe B.

·  Toute parole prononcée par le coach lors des phases de combat.

·La sanction donne, à ladversaire 2 Points.

· La sanction 2ème degré est signalée par larbitre central où un des juges arbitres lorsque lun des compétiteurs commet un acte interdit de 2ème catégorie.

Les cas ou cette sanction est prononcée sont les suivants:

· Tous les coups portés dans le dos et derrière la tête.

· Tous les coups portés aux genoux sont interdits.

· Tous les coups portés dans les parties génitales.

· Tous les coups portés sans contrôle et recherche technique (Mvt délibérément répéter sans technicité).

· Piques à la tête même involontaire.

· Lutilisation des clefs, luxations, flexions et torsions des membres et articulations.

· Tous les coups portés sur son opposant quand il est au sol (sauf avec les bâtons mousses) «un compétiteur est considéré à terre dès quil pose un genou au sol».

Lexpulsion (SHIKAKU) entraîne la disqualification du compétiteur ou du coach pour la durée de latelier et en fonction de la gravité le compéti- teur peut être disqualifié de lensemble de la compétition.

Il est prononcé dans les cas suivants:

·  Actes interdits à répétition.

·  Comportement agressif ou insultes envers toutes personnes (compétiteurs, arbitres, coachs, public, etc.).

·  Tenue vestimentaire et équipement non conforme.

·  Tricherie.

·  Mise hors combat de ladversaire par un acte non contrôlé et/ou volontaire et/ou interdit.

Entraine le retrait du compétiteur sur le classement général

-  La saisie du cou avec les deux bras.

·  La saisie du cou avec un bras qui entraîne une torsion de la tête.

·  Toutes les techniques de poings et de pieds portées au visage pour les minimes. 

 

 

SANTIONS BÂTONS INDIVIDUEL ET PER EQUIPE

 

JYOGAÏ (Sortie)

·  Sortie de l’aire de combat: dès lors qu’une partie du corps d’un com- battant, touche le sol en dehors des limites de l‘aire de compétition.

·  L’arbitre central annonce «JYOGAÏ» (SORTIE), fait rentrer les compétiteurs à l’intérieur du carré rouge et annonce la couleur de celui qui est sortie. Il annonce ensuite le point accompagné du geste de la main.

·  Pas de cumuls de points au jyogai (on valide d’abord la technique qui a provoqué le jyogai sinon on attribue un point pour le jyogai).

·  La sortie de l’aire par les deux compétiteurs lors de la même action n’est pas comptabilisée.

 

TCHUI «Sanction»

La sanction donne à l’adversaire 1 point.

La sanction 1er degré est signalée par l’arbitre central ou un des juges arbitres lorsque l’un des compétiteurs commet un acte interdit de 1ère catégorie.

Les cas où cette sanction est prononcée sont les suivants:

· Toute technique interdite portée (§ bâtons).

· Toute technique autorisée portée dans une zone interdite.

· Commencer avant l’ordre de départ «HADJIME».

· Continuer volontairement une action malgré l’arrêt de l’arbitre.

· Tenir son bâton mousse en garde opposée (ex: main gauche lors de la 1ère manche) «Attention le changement de garde est autorisé le temps d’une action, le compétiteur doit reprendre la garde initiale juste après».

· Non changement de l’arme (bâtons par équipe).

· Manque de recherche technique, attaques simultanées à répétition. · Ne participe pas au combat et cherche à éviter l’affrontement.

 

HANSOKU «Sanction»

· La sanction 2ème degré (hansoku) donne, à l‘adversaire 2 Points. · La sanction 2ème degré est signalée par l‘arbitre central où un des

juges arbitres lorsque l‘un des compétiteurs commet un acte interdit de 2ème catégorie.

Les cas ou cette sanction est prononcée sont les suivants:

· Tous les coups portés dans les parties génitales.

· Tous les coups portés sans contrôle et recherche technique (Mouvement délibérément répéter sans technicité).

· Toute parole prononcée par le coach lors des phases de combat.

 

 

IX – BLESSURE ET ACCIDENT

 

Mise hors combat (PERTE de VIGILANCE)

En cas de «mise hors combat» survenue accidentellement (évanouisse- ment, mauvaise chute, blessure), le combat est arrêté. A l’intervention de l’assistance médicale l’arbitre donne la décision. Elle entraîne le retrait immédiat du compétiteur concerné de la compétition pour toute la durée de celle-ci.

Tout compétiteur ayant provoqué une action entrainant une «mise hors combat» sans actes interdits (§ Pénalité et sanctions) sera déclaré vainqueur si le compétiteur adverse n’est pas apte à reprendre le combat dans le temps imparti. (5 secondes) L’interdiction de participer à toute compétition pendant une durée déterminée par le médecin à compter du jour de l’incident est mentionnée sur le passeport par celui-ci.

 

Abandon

En cas d’infériorité technique flagrante et/ou si le compétiteur est forte- ment éprouvé, le combat est arrêté. L’arbitre donne la décision.

Lorsqu’un compétiteur abandonne son combat, que ce soit en tant qu’individuel ou en tant que membre d’une équipe, il est définitivement éliminé de la compétition en cours.

 

Organes de la vue

Il est interdit de porter des lunettes.

Une déficience visuelle doit être compensée par des lentilles de contact souples. Le port de lentilles de contact est autorisé sous la responsabilité du compétiteur.

Remarque:

Ceci sera mentionné sur le certificat médical. Le compétiteur devra le signaler à la table.

 

 

X – MATERIEL (EXEMPLE) 

 

Casque à grille (emono jiaï classe A e B)

Utilisation: compétition combat bâton et bâton par équipe

 

Casque ouvert (sude jiaï classe A e B)

Utilisation: compétition combat

 

Protège tibias et Protège dents

Utilisation: compétition combat classe A et B

 

Coquille (pour les hommes, pour les femmes)

Utilisation: compétition combat classe A et B et compétition combat bâton et bâton par équipe

 

Protège seins (pour les femmes)

Utilisation: compétition combat classe A et B et compétition combat bâton et bâton par 

 

Gants avec protection des doigts

Utilisation: compétition combat classe B, bâtons et bâtons par équipe

 

Gants sans protection du bout des doigts

Utilisation: compétition combat classe A, compétition bâtons individuel, par équipe et concours technique

 

 

Batons

Dimension obligatoire 

 

Manche

Mousse

Totale

Poids

Diamètre

TCHOBO

35 cm

70 cm

105 cm

Max 450 g

7 cm

TAMBO

25 cm

50 cm

75 cm

Max 350 g

7 cm

KOMBO

12 cm

23 cm

35 cm

Max 110 g

7 cm

 

4 ÉME PARTIE – CORPS ARBITRAL

I – FONCTIONNEMENT DU CORPS ARBITRAL

Fonctionnement du corps arbitral

De nombreuses compétitions nationales, régionales ou rencontres ami- cales et tournois sont organisés sur le territoire Départemental, Régi- onal, National et Mondial. Ces manifestations sont encadrées par un corps arbitral composé d’Arbitres, de Juges arbitres, et des Teneurs de tables. Ces activités, de plus en plus nombreuses nécessitent un nombre croissant d’arbitres à tous les niveaux. Il est nécessaire de motiver et d’intéresser des personnes à l’arbitrage le plus tôt possible, quelque soit l’âge. Tout candidat s’inscrivant à l’arbitrage en accepte les statuts et règlements et il doit se déclarer prêt à assumer ses responsabilités en toute impartialité et dans le respect de l’éthique.

  1. Généralité
  2. Classification
  3. Analyse des licenses
  4. Examens
  5. Conditions pour partéciper
  6. Formation
  7. Termines et postures d ́arbitrage
  8. Pénalités
  9. Attribution des points
  10. Schéma de formation
  11. Modules de formation
  12. Carte
  13. Vêtement officiel

Classification Du Corps Arbitral

Arbitre et juge arbitre:

Niveau départemental et regional: · Arbitre Licence E, D  Assistant, Junior et Senior

Niveau national: · Arbitre Licence C · Junior et Senior

Niveau mondial: · Arbitre Licence B et A · Senior

Les Arbitres Et Les Juges Arbitres

Il en existe au niveau départemental, régional et national. Ils doivent être majeur ou dans l’année de leur majorité pour arbitrer durant les compétitions officielles. Ils peuvent être employés à toutes les tâches administratives de la table. Ils exercent sous la responsabilité d’un d’arbitre ou juge arbitre.

Les Arbitres Et Juges Arbitres Licence E et D

Ils sont nommés sur proposition du Référent Régional d’Arbitrage à l’issue d’un formation arbitral devant un jury composé de 2 membres (le Référent d’Arbitrage Régional et un membre de la Commission Sportive Nationale ou son délégué). La nomination est validée par le Responsable National d’Arbitrage après avis de la CNA.

Les Arbitres Et Juges Arbitres Licence C

ls sont nommés sur proposition du Référent National d’Arbitrage à l’issue d’un examen technique devant un jury composé de 3 membres de la Com- mission National d ́Arbitrage. Ils doivent avoir participé à 2 stages nati- onaux et au 2 compétitions nationales annuelles. Une session d’examen est organisée chaque année à l’issue d’un stage national. Cet examen est composé d’une partie théorique et pratique.

Les Arbitres Et Juges Arbitres Licence B et A

Seule la Fédération Mondiale de Yoseikan Budo (W.Y.F.) délivre les titres d’arbitres et juges arbitres Licence A Mondial validés par un examen organisé à l’issue d’un stage

d’arbitrage international.

Comment Devenir Arbitre et Juge Arbitre

Conditions Générales

Quel que soit son niveau sportif le Yoseikan Budoka, femme ou homme, peut suivre une formation pour évoluer dans l’arbitrage sous réserve des conditions de participation aux examens d’arbitres.

Rôle

Dans notre discipline, les arbitres ne sont pas des juges mais des Educateurs.

Les qualités essentielles qu’ils doivent cultiver et mettre en oeuvre sont:

·  en premier lieu, la neutralité.

·  le respect que leur qualité leur impose de prodiguer sans faille et dans la même mesure aussi bien aux arbitres qu’aux compétiteurs, coachs, teneurs de table, et responsable de l‘aire.

·  la pondération dont ils doivent s’efforcer de faire preuve en toutes circonstances, en paroles comme en actes.

·  le sens de la responsabilité.

En résumé, ils doivent être pour tout un exemple dans le cadre de leur

fonction et une référence par rapport à l’image de marque du YOSEIKAN BUDO dont ils sont en quelque sorte les ambassadeurs dans le contexte de la compétition.

Inscriptions

Le candidat doit s’inscrire par l’intermédiaire de son professeur ou du responsable selon le niveau demandé.

Cycle de formation

Le candidat doit assister aux séances d’arbitrage et participer à l’arbitrage suivant les convocations proposées.

Examens

Le candidat peut se présenter aux différents examens qui prouveront sa compétence.

1. Epreuve théorique

Sous forme de questionnaire à choix multiples concernant le règlement d’arbitrage et comportant au moins une question sur la tenue des tableaux d’éliminations directes et de poule

2. Epreuve pratique Arbitrage et fonction de commissaire sportif de compétitions. Cette partie sera évaluée par un jury composé par l’instructeur d’arbitrage du niveau concerné. 

 

Conditions de participation aux examens de juges arbitres et arbitres

Licence

Qualification

Grade minimum

Crédits formation

Exigence

Examen

Formation Licence E et D

 

stagiaire

3. Kyu

4 crédits

 

 

E

Junior

1. Kyu

8 crédits

2 ans d ́inscription á la WYF

 

D

Senior

1° Dan

10 crédits

3 ans d ́inscription á la WYF

Examen pratique et théorique

Formation Licence C

C

Junior

2° Dan

25 crédits

5 ans d ́inscription á la WYF

Examen pratique et théorique

Formation Licence B et A

B

Senior

3° Dan

40 crédits

8 ans d ́inscription á la WYF

Nominé par la WYF

A

Senior

4° Dan

 

12 ans d ́inscription á la WYF

Nominé par la WYF

 

II – FORMATION DU CORPS ARBITRAL

Contenu des formations

A chaque niveau, les stages sont organisés par le Responsable de l’Arbitrage compétent. Ces stages sont encadrés par les arbitres du plus haut niveau au sein du ressort géographique concerné.

Ils sont destinés:

· à former les arbitres et juges arbitres 

· au recyclage permanent

Le programme du stage est le suivant:

· connaissance du règlement «combat» et «concours technique» et «kata»

· connaissance des documents nécessaires aux compétitions · connaissance des tâches administratives annexes

Rôle des arbitres et juges

Les arbitres et juges arbitres convoqués, assistent aux compétitions et manifestations.

Ils officient sous la direction du Directeur des Arbitres. Les arbitres et juges arbitres de tous niveaux doivent répondre aux convocations officielles qui leur sont adressées en vue de leur participation aux stages, compétitions diverses et recyclage. Les arbitres et juges arbitres non con- voqués ne pourront pas prendre part à la manifestation et ne pourront pas exiger le remboursement de leur frais. En cas de deux absences non justifiées, ils pourront être infligés d’un blâme inscrit dans leur dossier.

TERMES ET POSTURES D ́ARBITRAGE

SHOMEN NI LEI – Salut du public

OTTAGAI NI LEI – Salut entre compétiteurs et arbitre

SALUT, TERMES ET POSTURES DU COMBAT

LEI – Salut

Arbitres et compétiteurs se saluent

KAMAETE – En garde

Les compétiteurs se mettent en garde. L’arbitre écarte légèrement les pieds, avance la jambe gauche.

MA – Distance

L’arbitre écarte les bras horizontalement, la paume des mains vers l’extérieur.

HAJIME – Commencer

L’arbitre tend les bras horizontalement, paume de main tournée vers l’extérieur, recule la jambe gauche, et ramène les bras devant lui en tournant les mains vers l’intérieur (les paumes de main sont alors face à face) en disant «HAJIME» (commencer).

YAME – Arrêt immédiat du combat

Compétition individuelle: L’arbitre descend verticalement une main entre les combattants pour stopper le combat en disant «YAME» (arrêt).

Compétition par équipe: L’arbitre désigne de la main le compétiteur qui vient de marquer un point. Il descend verticalement une main entre les combattants pour stopper le combat en disant «YAME» (arrêt).

MUKO – Annulation de la décision

L’arbitre se tourne vers la table et croise les bras devant son corps, paumes en avant et les écarte horizontalement, au niveau de la tête. 

 

MOTOE – Retour en position initiale

Retour des compétiteurs en position initiale, accompagné d’un geste de la main ouverte vers le centre.

KOOTAI – Changement de coté ou d’arme

L’Arbitre: index pointé, grands gestes circulaires vers la droite puis vers la gauche (geste simulant la manoeuvre d’un grand volant).

JIKAN – Arrêt du Temps (chrono)

L’arbitre met les mains en forme de T pour signaler l’arrêt du combat.

KATCHI – Vainqueur

L’arbitre tend le bras à 45° vers le haut du côté du vainque ur en partant de l’épaule opposée, main ouverte, paume en avant.

HIKI WAKE – égalité

L’arbitre croise les bras au niveau de la poitrine et les écarte à 45° vers le haut paumes de la main vers l’avant.

 

PÉNALITÉS ET SANCTIONS

JYOGAÏ – Sortie de l’aire de compétition

L’arbitre tend le bras obliquement vers le bas, du côté du fautif, paume ouverte et effectue des mouvements horizontaux en pointant l’index en direction de celui qui est sorti le premier.

TCHUI – Acte interdit (avertissement léger)

L’arbitre tend le bras à 45° vers le bas du côté d u fautif, index pointé.

HANSOKU – Acte interdit (avertissement lourd)

L’arbitre tend le bras horizontalement, l’index pointé du côté du fautif.

SHIKAKU – Disqualification

L’arbitre tend le bras à 45° vers le haut, index po inté du côté du fautif.

 

ATTRIBTION DES POINTS

1 point

L’arbitre tend le bras à 45° main ouverte paume ver s l’avant vers le compétiteur qui marque le point.

2 points

L’arbitre tend le bras à l’horizontale main ouverte paume vers l’avant vers le compétiteur qui marque le point.

4 points

L’arbitre tend le bras à 45° vers le haut main ouverte paume vers l’avant vers le compétiteur qui marque les points.

IPPON – Vainqueur

L’arbitre tend le bras à la verticale vers le haut main ouverte paume vers l’avant vers le compétiteur qui marque les points.

ACTION NULLE

L’arbitre croise les bras au niveau de la ceinture et les écarte à 45° vers le bas.